Err

Votre panier : 0,00 €
02.43.44.59.97

Millésime 2019 :

2019 aura été une année noire, le troisième gel en 4 ans, des années qui font mal. Certes les vins n'en pâtissent aucunement, mais heureusement que l'augure de 2020 est pour l'instant prometteur. A part le gel, l'année a encore été chaude, sans pression de mildiou. Nous avons minimisé les grillures d'été en adaptant le palissage et en rognant un minimum pour faire un effet parasol sur les grappes.  

Style des vins : sur un équilibre sec à sec tendre.

Gamme 2019 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge.


Millésime 2018 :

2018, très belle année, solaire, bien que chaotique dans l’ensemble avec un printemps dantesque initiant un mildiou tonitruant au moment critique de la floraison, puis un été mitigé, sec, ambigu dans ses excès. La vigne a bien su résister.

Style des vins : sur un équilibre tendre.

Gamme 2018 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Les Giroflées.


Millésime 2017 :

2017 fut une année ardue en vendange et en vinification, avec une récolte tardive et étagée, La patience était donc de mise pour récolter par tries des raisins purs et murs à point, base de nos vinifications.

Style des vins : sur un équilibre classique et gourmand.

Gamme 2017 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Pollux.


Millésime 2016 :

En dehors des aléas: gel de printemps, pluies et froid printaniers, qui nous ont privés de 65 % de notre récolte 2016, le profil a été excellent sur la vendange.

Style des vins : sur un équilibre sec et tendu.

Gamme 2016 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré.


Millésime 2015 :

Pas de gel et une belle floraison. Peu de maladies cryptogamiques (Mildiou, oidium ), la lutte a pu être interrompue fin juin grâce à la venue d’un temps sec persistant. La maturité des raisins est venue normalement en saison, les cuivres n’ayant pas retardé le mûrissement.

Nous avoisinons autour de 13.5 en rouge et  entre 12.5 et 14.5 en blanc.

Style des vins : sur un équilibre riche et gourmand.

Gamme 2015 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, Franc de Pied, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Les Girolfées, Pollux.


Millésime 2014 :

Année de faible sortie de raisin : printemps précoce puis frais et humide ce qui empêche une parfaite nouaison de la fleur, avec ce qui s'ensuit de millerandage et donc encore un peu moins de jus à la clef. L'été pluvieux nous forcera à polariser nos efforts sur les traitements  jusqu'au mois d'août (fin des traitements le 12 août). Un peu de répit fin août et une longue période qui nous achemine vers une maturité légèrement en avance et très confortable, on sait déjà que nous aurons le choix des justes maturités pour organiser les vendanges vers les styles secs et ciselés que nous souhaitions pour les blancs, vers des vins bien en chair et en fraicheur pour les rouges dont l'homogénéité est à l'appel.

Style des vins : sur un équilibre sec et concentré.

Gamme 2014 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Pollux


Millésime 2013 :

Hiver long, printemps tardif et pluvieux, fleur tardive mais rapide début juillet sur une lucarne ensoleillée,  puis été pluvieux et forte pression de maladies jusqu'à mi-aout. Le chenin et le pineau d’Aunis aiment ces retranchements. Malheureusement, au tiers des vendanges, une pluviométrie de 25 mm mal placée est venue introduire une grande difficulté pour la progression des blancs en maturité, nous obligeant à scinder les raisins aptes aux cuvées de vins tranquilles, les raisins les moins haut en degré aux vins à bulles. Les vendanges se dérouleront ainsi, avec des tries successives des raisins devenant à point, en passant et repassant jusqu’à cinq fois dans les mêmes parcelles. permettant encore et jusqu’à la fin de concevoir nos cuvées traditionnelles, des bulles et même un rosé giroflées demi-sec grâce à des pineau d’Aunis qui n’auront jamais montré l’ombre d’un doute quant à leur adaptation dans la région..

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2013 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Les Giroflées, Pollux, P’tits Vélos à pignon fixe.


Millésime 2012 :

La météorologie ne nous a pas laissé de répit pour une récolte réduite à 20% d’une récolte normale. Année très difficile : un peu de gel, un peu de grêle, beaucoup de pluie sur la fleur donc peu de raisin. Un été très pluvieux avec une forte pression de mildiou et à la fin de jolis jus pour élaborer des secs bien tendus.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2012 : Les Rosiers, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge.


Millésime 2011 :

Après une hiver sec , les quelques orages de juin ne suffisent pas pour craindre le mildiou.  Durant tout le cycle végétatif, nous n’avons effectué que trois traitements en soufre et utilisé très peu de cuivre. Les températures de l’été et quelques pluviométries sont à l’origine de la bonne constitution de l’acidité pour ce millésime, totalement différent de 2003 même s’il est plus précoce. avec une formidable arrière-saison de vendange, très ensoleillée.                                                                                                                                                           Nous avons opté pour la confection de vins secs et décidé de vendanger en évitant les situations de surmaturité, garantissant la délicatesse florale et l’élégance, en évitant la lourdeur. Les rouges sont définis dans cet esprit ligérien frais et aux arômes de petits fruits rouges et de fleurs.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2011 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Castor, Pollux.


Millésime 2010 :

Une année de petite récolte, très uniforme. Très belle floraison, Pas de grosses chaleurs et une viticulture au service d’une structure bien construite en acidité. Le fait le plus marquant, ce sont les conditions de très faible pluviométrie qui nous ont permis de ne quasiment pas traiter les vignes, sans aléas : les vieilles vignes n’ont pas du tout été traitées, les jeunes vignes une fois seulement.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2010 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Philosophale, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Castor, Pollux.


Millésime 2009 :

2009 s’inscrit dans une trilogie qualitative. Après un débourrement assez précoce, la fin de printemps a été marquée par une lutte efficace contre le mildiou dont nous avons pu amoindrir les manifestations puis les voir annihilées grâce aux conditions sèches de l’été. Le temps est resté sec jusqu’à l’approche des vendanges où l’intervention d’une petite pluviométrie a permis de parfaire le déstressement  des vignes... Année solaire.

Style des vins : sur un équilibre sec tendre.

Gamme 2009 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, Franc de Pied, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Haut-Rasné, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Les Giroflées, Castor, Pollux.


Millésime 2008 :

En 2008, les sorties de raisins ont été amoindries compte tenu d’une floraison assez laborieuse. Nous avons connu un cycle végétatif assez long du fait des températures globalement plus faibles surtout en été. C’est heureusement le gage d’une constitution plus lente et plus complète des raisins qui sied à la Loire. Les effets cumulés de nos conditions culturales et de l’introduction du vignoble à la biodynamie sont certainement aussi à l’origine des structures acides plus présentes.  Les résultats en vinification sont flagrants pour aboutir à des vins plus droits, plus ciselés et fins.

Style des vins : sur un équilibre sec.  

Gamme 2008 : Prémices, Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré.


Millésime 2007 :

2007 n'a pas été réussi que du simple point de vue des vins. Nous avons toute l'année géré avec succès la lutte contre le mildiou grâce à un programme très naturel (utilisation de tisanes de plantes), nous ayant permis de n'utiliser que très peu de cuivre au regard des risques. Nous avons également travaillé d'arrache pied pour améliorer la structure des sols dégradée par les passages  répétitifs dus aux traitements.

Fin août, le temps s'est radicalement orienté au beau, jusqu'à la fin des vendanges le 15 octobre. Nos efforts ont donc été récompensés par une fin de saison garantissant la montée en  puissance de la constitution et de la maturité des raisins.

Style des vins : sur un équilibre sec.  

Gamme 2007 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Haut-Rasné, Rouge-Gorge.


Millésime 2006 :

2006 s’avère de très belle constitution. Après une floraison éclair et un début d’été chaud, les mois d’août et de septembre plus difficiles n’ont cependant pas enrayé la prise de matière due à une toute petite sortie de raisins. Nous nous acheminions vers des vendanges plus riches que 2005, quand 80 mm de pluies nous entravaient dans le début des vendanges. Heureusement la vendange richement dotée à l’origine, a plus faiblement subi la dilution. La récolte s’est effectuée sur une matière très fragile et nous avons du redoubler de soins pour la cueillette, nous permettant en cave de respecter toute la netteté et la droiture que nous attendons chaque année.

Style des vins : sur un équilibre sec à sec tendre.

Gamme 2006 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge.


Millésime 2005 :

Les conditions climatiques ont été quasi idéales. Les vignes ont pu échapper aux conditions de déficit hydrique grâce aux états de fraîcheur des argiles. Le climat avec une bonne somme des températures a permis de construire lentement nos raisins sans montrer de conditions écrasantes comme en 2003. Evènement rarissime, la pluviométrie modérée de l’été a, de manière déterminante contribué à enrichir et solidifier la structure des raisins (80 mm en juillet et 30 mm en août, par fractions orageuses de 30 mm ). Le mois de juillet a d’ailleurs été le seul mois vraiment inquiétant pour la lutte contre le mildiou, et ce pour notre première année de conversion de l’intégralité de notre surface en culture biologique. Avec quelques jours d’avance, nous avons pu commencer les vendanges dans un état d’esprit de grande sérénité, grand millésime de Loire oblige.  Etonnante capacité des raisins au rendez-vous, capacité inégalée depuis dix ans, avec des rouges d’une grande  maturité et des blancs construits sur un très grand potentiel. Nous sommes en effet très proches d’une année exceptionnelle.

Style des vins : sur un équilibre sec tendre.

Gamme 2005 : Les Rosiers, Calligramme, Elixir de Tuf, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Haut-Rasné, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Les Giroflées, Aurore d’Automne.


Millésime 2004 :

Pour la dixième récolte, les conditions ont été favorables en novembre pour ramasser des Pineau d’Aunis passerillés, les cuvées de rosés demi-sec et moelleux, Giroflées et  Salamandre sont donc de retour. Après une année sèche et sans chaleur excessive, nous nous sommes acheminés avec un peu d’avance vers un profil préparatoire proche de 2002. Et les conditions de vendange, quoiqu’un peu différentes, ont déterminé un style très proche des 2002.

Les rouges été récoltés dans d’excellentes conditions et nous avons fini les tries entre 22 et 24% vol. avec la cuvée « Elixir de Tuf ».

Style des vins : sur un équilibre sec tendre.

Gamme 2004 : Les Rosiers, Calligramme, Elixir de Tuf, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré, Les Giroflées, Salamandre.


Millésime 2003 :

Année chaotique ! Gel, grêle, canicule estivale sont venus entraver cette quiétude légendaire des grands millésimes de Loire.

Les niveaux d’acidité sont ceux d’un millésime très mûr, assurant un bon niveau de fraîcheur. Les filigranes de nos cuvées sont bien là  avec les particularités des maturités très élevées cette année. Du jamais vu sur les rouges avec un mois d’avance au niveau des vendanges. Le cycle végétatif avait d’ailleurs toujours été bien en avance, nous exposant au gel du 10 avril où nous avons perdu 50% de la production. La floraison était également très en avance, annonciatrice d’une précocité de la période de vendange.

Style des vins : sur un équilibre moelleux.

Gamme 2003 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré.


Millésime 2002 :

Le cycle de préparation du millésime 2002 s’est passé sans heurt si ce n’est une période sèche, un peu difficile à surmonter fin juin, début juillet. La vendange s’est effectuée après un très beau mois de septembre et nous avons tout récolté à des maturités dignes de grands vins entre 13 et 15,6 % vol. En blanc, il n’était pas rare de constater 50% des baies botrytisées sur les parcelles, malgré ce très beau taux de botrytis surtout constaté sur les jeunes vignes, quelques gouttes de pluie annonciatrices du temps exécrable que nous avons connu plus tard, nous ont décidé à ne pas désunir la vendange et récolter ainsi une matière apte à faire des vins très complets et les plus fins que nous ayons travaillés. Nous n’avons donc pas trié. Quelques barriques de moelleux en vendange entière seront mises à part.

Les rouges sont de très belle constitution avec une maturité phénolique qu’il est rare d’atteindre dans notre région.

4500 grappes de Pineau d’Aunis ont  été rigoureusement choisies pour confectionner notre premier millésime de vin de paille..

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2002 : Les Rosiers, Calligramme, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Haut-Rasné, Rouge-Gorge, Hommage à Louis Derré.


Millésime 2001 :

2000 fut difficile par le taux de pluviométrie, 2001 fut pour les vendanges au moins aussi difficile: six semaines au total pour obtenir une maturité la plus parfaite possible et ne pas chaptaliser. Des tries à n’en plus finir en rouge comme en blanc…  nous amenant quand même à des degrés supérieurs à 13% potentiel. Nous avons eu aussi la possibilité de vinifier des rosés d’Aunis sous toutes les formes possibles: demi-sec avec une part de moelleux en assemblage, moelleux et liquoreux. Fin des vendanges le 20 novembre en même temps que les premiers labours favorisés par une météo exceptionnelle.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2001 : Les Rosiers, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge, Les Giroflées, Salamandre, Aurore d’Automne.


Millésime 2000 :

2000, un des millésimes les plus pluvieux du siècle…

Nous avons profité de l’intermittence des précipitations pour quand même récolter des pineau d’Aunis avoisinant 13%, donnant à la vendange en rouge un potentiel rappelant celui de 1996. En blanc, nous avons pris la décision de vendanger des raisins qui s’avéraient mûrs avec un potentiel entre 11% et 12,4% selon les parcelles. Nous avons pris également la décision de vinifier ces différents moûts sans chaptaliser et la recherche de l’équilibre avec ces niveaux de maturité s’avère très intéressante. La matière est au rendez-vous  toujours grâce au rendements faibles.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 2000 : Les Rosiers, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge.


Millésime 1999 :

Le millésime 1999 a encore une fois dans notre région été marqué par des contrastes déroutants. Les conditions de préparation ont été exceptionnelles marquées toutefois par une lutte contre l’oïdium assez difficile. Les trois semaines d’avance acquises au 13 septembre ont été anéanties par trois semaines successives de pluie.

La période propice qui a suivi, en ayant eu soin d’attendre la reconcentration des baies, a permis de profiter d’une bonne partie du potentiel initial mais non sans quelques pertes. 

En rouge, l’attente a permis de récolter l’intégralité des parcelles à plus de 13% potentiel avec un bon état sanitaire compte tenu d’une bonne résistance naturelle à la pourriture pour le Pineau d’Aunis pourtant réputé sensible à cette maladie.

Nous avons commencé les vendanges en Chenin le 17 octobre, c’est à dire 17 jours après la fin des grosses pluies et 11 jours après la fin des quelques pluies résiduelles.

Les premiers raisins récoltés titraient 17 % potentiels sur une jeune vigne de 4 ans que nous récoltions pour la première fois…surprise !

Puis, ç’a été la course contre la montre avec un rythme que je n’avais jusqu’ici encore jamais connu pour ramasser une matière préservée de la pourriture grise par les températures passées en dessous de 9 degrés. Nous avons pu trier pour la cuvée Philosophale avec un potentiel de 18.2%, sur une fameuse vieille vigne de 80 ans ! Dans des conditions rendues dantesques en Jasnières dues à une plus grande précocité des terroirs,  nous avons récolté Elixir de Tuf à plus de 20% potentiels le 19 octobre.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 1999 : Les Rosiers, Elixir de Tuf, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Philosophale, Rouge-Gorge.


Millésime 1998 :

Le millésime est marqué par une préparation difficile. Malgré de bonnes conditions de départ sur la végétation, l’été s’est montré rude tant par l’humidité en juillet qui a occasionné des attaques d’oïdium qu’il a fallu combattre activement, que par la sécheresse du mois d’août et les températures excessives dépassant parfois 50°C au soleil direct, qui nous ont privé de 30% de la récolte. Malheureusement septembre et octobre pluvieux nous ont entravé. Recherchant les rares éclaircies pour vendanger, nous avons réussi quand même à récolter à maturités respectables pour respecter les équilibres naturels.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 1998 : Les Rosiers, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Rouge-Gorge.


Millésime 1997 :

L’année a été très sèche et on pensait dès la fin août à un millésime plus précoce en observant les débuts de maturité. C’était sans compter sur les effets de la sécheresse estivale qui, malgré une pluviométrie favorable en septembre à notre rendement en jus, s’est avérée néfaste en bloquant la progression des sucres.

Puis nous avons effeuillé la plupart des vignes de Chenin en dégageant les grappes afin de concentrer et favoriser une bonne orientation de la botrytisation.

Nous avons dans le même temps effectué un pré-tri dans toutes les parcelles de Jasnières titrant 16,5 % volume ( le 9 octobre ). Ceci a permis d’assainir le reste de la vendange de manière à pouvoir l’attendre pour la confection d’un demi-sec "  Les Rosiers ",  plus riche, et des moelleux et liquoreux.

Après ce pré-tri, la pluie est venue interrompre un faible laps de temps nos vendanges.

Nous avons fini de ramasser nos rouges et toute la vendange a été ramassée au-dessus de

13 % volume. Cette année encore deux cuvées en rouge verront le jour, confectionnées dans le même esprit que le millésime 1996. Les pluies nous ont ensuite gênés, occasionnant une dilution sur les blancs et donc nous obligeant à attendre. Nous avons redémarré les vendanges pour ramasser les demi-secs et ensuite encore attendu pour assurer la concentration des demi-sec et tenter notre chance pour pouvoir vinifier des vins moelleux et liquoreux .

Notre tentative n’a pas été vaine. Raisonnablement  du 22 octobre au 3 novembre, nous avons pu tirer parti du merveilleux millésime que la Nature nous avait offert en 1997.  Les meilleurs raisins ont été récoltés en blanc dans ce laps de temps pour ce qui constituera notre gamme de vins en vendanges tardives. Pour les moelleux entre 15,5 % et 17,5 % volume en Jasnières ( Discours de Tuf ) , 19 .5 % volume en coteaux du Loir ( Cuvée Philosophale ) ; pour Elixir de Tuf en Jasnières liquoreux, une cuvée récoltée aux alentours de 23 % volume, ce qui est très rare dans la région. Petite anecdote: pour cette cuvée, nous avons fini les tries à la tombée de la nuit, et dans la nuit du 3 au 4 novembre, il a plu, anéantissant tout espoir de voir récoltés des potentiels aussi élevés….

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 1997 : Les Rosiers, Discours de Tuf, Elixir de Tuf, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Philosophale, Rouge-Gorge.


Millésime 1996 :

Les conditions de sécheresse tout au long de l’année ont permis une très belle préparation de la vendange, le temps s’est légèrement dégradé en septembre mais toute la vendange de Bellivière était prête à être récoltée dès le début octobre. Les rendements faibles ne sont pas étrangers à cette maturité précoce.

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 1996 : Les Rosiers, L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, Philosophale, Cuvée du Rouge-Gorge, Cuvée de l’Aunis, Les Giroflées.


Millésime 1995 :

Style des vins : sur un équilibre sec.

Gamme 1995 : L’Effraie, Vieilles Vignes Eparses, L’Aunis, Les Giroflées.

 

Paiement 100% sécurisé

Frais de port offert

à partir de 500€ d’achat

Visite et dégustation

sur rendez-vous

Contactez-nous

au 02 43 44 59 97